Visuel principal du spectacle Farinelli-XXIe-Sexe de l'Ensemble Boréades

Farinelli-XXIe-Sexe raconte comment Paul Emerson* (1951-1978), doté d’une voix aussi exceptionnelle qu’inhabituelle (on parle aujourd’hui d’une voix de contreténor), cherche à imposer son univers musical dans le New-York artistique des années 70.

————————————–

Rejeté par le monde de la musique classique, réticent à s’orienter vers le rock, Paul Emerson* invente sa propre route en redécouvrant la figure de Farinelli (1705-1782). Incarnant jusqu’à l’extrême le castrat Farinelli qu’il transfigure pour ses spectacles, Paul Emerson appartient de plein droit au petit groupe de musiciens qui ont initié le renouveau du répertoire baroque. Mais s’il a marqué les spectateurs de l’époque, la mémoire collective l’a aujourd’hui largement oublié, probablement parce que, de ses apparitions sous forme de happenings ou de performances, il ne reste presque rien.

C’est à la mise en lumière de cet artiste méconnu que s’attache Farinelli-XXIe-Sexe, comme à celle du castrat Farinelli, sous la forme d’un documentaire théâtral et musical. Empruntant au genre docufiction, en s’appuyant sur un texte original tiré d’entretiens conduits auprès de la compagne de Paul Emerson, le spectacle est réalisé en direct devant le public en mixant plusieurs sources : documents d’archive et vidéo contemporaine, chant baroque et performances originales reconstituées, etc.

————————————–

*NB : Lors d’une série d’entretiens réalisés au mois de juillet 2014 à New-York avec la compagne de Paul Emerson, le principal témoin de cette histoire nous a donné son accord pour que nous relations la vie de Paul Emerson. Mais elle n’a pas souhaité que son nom, ni celui de son compagnon d’alors, ne soient remis en lumière. Par conséquent, nous leur avons donné des noms d’emprunt, en l’occurrence celui de Paul Emerson et celui de Marianne Sedwick.

Contre-ténor, arrangements musicaux : Paulin Bündgen
Théorbe et guitare, arrangements musicaux : Étienne Galletier
Viole de gambe, arrangements musicaux : Nolwenn Le Guern
Comédienne : Claudine Charnay
Écriture, conception et mise en scène : Pierre-Alain Four
Création vidéo : Joran Juvin
Travestissements électro, son : Camille Frachet
Lumière : Xavier Davoust
Graphisme : Céline Ollivier-Peyrin

— janvier 2015 – 16 représentations
Théâtre des Marronniers (Lyon)

— juillet 2015 – 2 représentations
Festival La Tour Passagère (Lyon)

— avril 2016
Festival Détours de Babel (Grenoble)

— novembre 2016
Festival des Musiques anciennes (Vanves)

Le projet Castrats / Civas / Rockers est un cycle de 3 spectacles, tous consacrés à la « figure » du chanteur et au processus conduisant à la fabrication de sa légende. Chacun des 3 spectacles entremêle plusieurs langages artistiques – musique, texte, vidéo, lumière – de manière à développer une polyphonie de discours qui se superposent, dialoguent ensemble ou s’individualisent. Il s’agit de réaliser un spectacle « total », proche dans sa démarche de l’opéra, mais cette fois pour des productions « de chambre », intimistes, cherchant à toucher au plus près l’auditeur.